Abbas Jaber

8 mai 2017
148 Views

S’exprimant dans l’émission, ‘’Le grand invité de l’économie’’ de Rfi, l’homme d’affaires Abbas Jaber, président du groupe Advens-Geocoton, est revenu sur son expérience au Sénégal avec Suneor et Transraill, refusant toutefois de parler des détails. « Je ne souhaite m’exprimer ni sur Suneor (rebaptisé Sonacos) ni sur Transrail. Le Sénégal m’a demandé de lui céder Suneor et nous sommes en train de négocier cette sortie. Sur ces deux dossiers, nous sommes liés par une clause de confidentialité avec l’État», s’estil contenté de dire. Abbas Jaber est présent dans des pays africains, notamment le Burkina où il investit dans le coton et ailleurs dans l’agroalimentaire. Par rapport au modèle agricole à utiliser en Afrique, il lance : «Ce serait une erreur d’imposer aux Africains le modèle des grandes exploitations agricoles, même s’il a fonctionné au Brésil ou en Ukraine. Sur le continent, cela n’est pas possible. Il faut aider les exploitations familiales à produire davantage». À la fois français, Libanais et Sénégalais, Abbas Jaber est passé en deux décennies du statut de négociant à celui d’industriel. Malgré quelques échecs, notamment au Sénégal avec l’entreprise arachidière Sonacos et la société de chemin de fer Transrail, il détient et préside aujourd’hui un groupe, Advens-Geocoton, actif dans le coton dans plus d’une dizaine de pays africains.

Contactez-nous

Dollars



Rectangle




Leave a Comment

Your email address will not be published.