AFFAIRE ME BABACAR SEYE – 24 après des interrogations demeurent  toujours

15 mai 2017
209 Views

 

Le meurtre de l’ancien vice-président du Conseil Constitutionnel dont on célèbre, ce lundi 15 mai 2017, le 24 e anniversaire restera dans l’histoire comme le crime politique le plus mystérieux.

Par Mamadou SARR

 

15 Mai 1993-15 mai 2017. L’affaire Me Babacar Sèye continue de hanter la classe politique sénégalaise, 24 ans après. Retour sur les faits. Il était un plus de 17 heures cet après-midi du 15 mai 1993, les Sénégalais retiennent leur souffle dans l’attente des résultats de l’élection présidentielle  qui oppose le président sortant, Abdou Diouf(1981-2000), et son principal challenger, le chef de l’opposition  de l’époque le président  Me Abdoulaye Wade(2000-2012), secrétaire général du Parti démocratique sénégalais (Pds).  Le contexte est plus que tendu puisque , quelques jours auparavant  le président du Conseil constitutionnel, le juge Kéba Mbaye, avait démissionné de son poste dans un contexte politique chargé en raison de la tension électorale en cours.

 

Selon la version officielle, Me Babacar Sèye , vice président du Conseil-constitutionnel aurait été abattu de trois projectiles, dont une qui l’a atteint à la tempe, dans sa berline de fonction, sur la Corniche par une bande de repris de justice proches du Parti démocratique sénégalais.

 

Les présumés accusés sont Me Abdoulaye Wade (Pds) Clédor Sène, Pape Ibrahima Diakhaté et Assane Diop. Après  un procés, spécial en cour d’assises Me Wade est acquitté, les autres condamnés à de lourdes peines de prison.

En 2005, Me Wade, alors président a fait voté en janvier de la même année une loi d’amnistie pour les auteurs et les commanditaires de 1993 à 2004. La famille de l’ancien juge constitutionnel a été quant à elle indemnisée à coups de centaines de millions. Les présumés assassins ont également touché de l’argent.

.

 

Contactez-nous

Dollars



Rectangle




Leave a Comment

Your email address will not be published.