Bby décide d’investir les réseaux sociaux

8 mai 2017
247 Views

La communication n’est pas le fort de l’Apr et de ses alliés de membres de la coalition Bby. En conclave en vue de la campagne pour les lé- gislatives, les différents responsables de la mouvance présidentielle à Thiès ont décidé d’élargir les stratégies de communication, en mettant un accent particulier sur les réseaux sociaux pour convoiter les voix des jeunes inscrits sur les listes électorales. Cette stratégie vise la tranche d’âge entre les moins de vingtcinq ans et les trente-cinq ans. Meïssa Diouf, ancien coordonnateur de la Convergence desjeunes républicains (Cojer) et Lamine Ngom sont chargés de cette mission. Toutefois, le doyen Ibrahima Ndiaye dit « Brin », semble outré par le comportement des responsables de l’Apr qui ont présidé la rencontre. Il assimile la démarche à celle du bureau politique de l’Union soviétique et se dit contre la motion de résolution ainsi que le choix porté sur uniquement deux membres de l’Apr. «Dans une ré- solution, on ne peut pas inclure dans l’ordre du jour des motifs dont on n’a pas débattus. Pendant deux heures, ils n’ont pas évoqué le limogeage de Thierno Alassane Sall.Aucun dirigeant n’a prononcé son nom pendant cinq heures. Et subitement, on met son nom dans la résolution. Deuxièmement : dans une résolution, on ne peut pas coopter deux jeunes essentiellement de l’Apr pour leur confier des tâches à l’exception des autres membres de la coalition Benno bokk yakaar, ce n’est pas juste. Troisièmement : on ne peut pas mettre l’Apr et la coalition, alors que dans la résolution, il est écrit le nom de la coalition, non l’Apr», a signalé le doyen Souleymane Ndiaye dit « Brin » qui prenait part à ce conclave. Il a fermement condamné l’attitude desresponsables apéristes avant d’inviter Thierno Alassane Sall à sortir de son mutisme et de prendre position. «J’ai levé ma main pour demander la parole pour un amendement, mais ce fût peine perdue puisqu’ils ne me l’ont pas accordée. On se croirait au bureau politique au temps du Bolchévisme en Union soviétique». Sur la question de l’ex-ministre de l’Énergie, les positions sont divergentes. Pendant des heures, ni «Abdou Mbow, ni Maodo Malick Mbaye, ni le Dg de La Poste Ciré Dia, ni le ministre Augustin Tine n’ont prononcé le nom de l’ex ministre. C’est comme s’ils voulaient cacher quelque chose. Il n’est plus ministre certes, mais il est toujours coordonnateur communal de l’Apr à Thiès et demeure crucial pour toute la coalition», fulmine-t-il, amer. Le Directeur général des Fonds de garantie des investissements prioritaires (Fongip), le Docteur Pape Amadou Ndiaye notamment, et Ndèye Ticket Ndiaye font partie des grands absents de la rencontre. Revenant sur la rencontre, le ministre Alioune Sarr stipule que pour assurer la victoire à la mouvance présidentielle, il faut que «chacun gagne dans sa commune, soutienne le Pse du Président de la République, mais aussi et surtout développe une large stratégie de communication, particulièrement sur les réseaux sociaux». Selon Docteur Augustin Tine, qui présidait la séance, «pour autant l’Apr et le Bby départemental de Thiès exhortent tous et toutes, en particulier le camarade responsable communal Thierno Alassane Sall, à continuer la tâche de la massification entreprise à la base».

Contactez-nous

Dollars



Rectangle




Leave a Comment

Your email address will not be published.