Brouilles au sein des anciens de 2002

29 avril 2017
860 Views

La course à la présidence de révèle en même de faire voler des mots, révèle des dissensions entre plusieurs anciens des lions de 2002. Ce qui jette une ombre sur la fabuleuse épopée de la génération dorée du Sénégal.

Qu’est devenue l’unité qui faisait la force des lions de 2002 ? La prochaine assemblée générale élective à la fédération sénégalaise de foot(Fsf) suivie de l’annonce du président sortant Me Augustin Senghor de briguer un troisième mandat, n’a pas fini de faire couler beaucoup d’encre, ni d’attiser les rancœurs dans le microcosme du football sénégalais. De manière inattendue, c’est le groupe de 2002, dont la solidité de ses liens était leur fer de lance, qui lance les premières hostilités alors même qu’on est à quatre mois de l’échéance. El Hadj Diouf souvent prompt à tirer sur la Fsf ne ménage personne, ni même l’entraineur de l’équipe nationale Aliou Cissé son ancien collègue de 2002 : « Il croit qu’il a toujours raison, il faut le laisser, La faute (la défaite) à qui, avant tout, c’est à l’entraîneur. Les joueurs ont tout donné mais ça reste. Avec un bon entraîneur, le Sénégal se qualifie » lâchait quelques jours après l’élimination des lions en quart de finale. Dans la même veine, Fadiga ne s’était pas réservé de tancer ouvertement le sélectionneur dénonçant son « manque d’ouverture ». Vexé, Cissé avait vite fait de contre-attaquer : « La discussion, l’échange, j’ai toujours aimé. Diouf, c’est mon petit que j’aime bien. Quand on se voit on parle de foot. Il est venu manger avec nous plusieurs fois. Il est venu à nos entraînements plusieurs fois. Je lui ai ouvert la porte de la sélection et il a parlé plusieurs fois aux joueurs. Lors de notre dernière séance d’entrainement, Fadiga était là pour parler aux joueurs. Omar Diallo (ancien gardien international) est venu également manger avec nous et a donné des conseils à l’équipe ». Déjà ces entrefaites soupçonnés des tiraillements entre anciens partenaires. Diouf et les autres… La semaine passée, profitant du lancement du comité du renouveau pour le football sénégalais, Diouf Toujours était revenu à la charge en compagnie de deux joueurs de l’équipe de 2002 ( Amdy Faye et Alassane Ndour), demandant la démission de tout le staff de Me Senghor. L’ancienne star des lions appelait les populations même à descendre dans la rue. Cependant suite à ces sorties virulentes des voix commencent à se faire entendre. Et elles ne sont pas forcément tendres à l’égard de Diouf et de ses amis. Ainsi Henri Camara se prononçant sur cette affaire avait rectifié : « Aujourd’hui, on ne peut pas blâmer la Fédération d’avoir intégré au moins quatre joueurs de la génération 2002 » a –t-il dit dans les colonnes de stades. «Si on veut militer dans le football, on doit d’abord investir la base. Chacun de ces membres du collectif a un club de cœur. Et ils doivent aller militer à la base. Mais, j’ai l’impression que les textes ne les arrangent pas, c’est pourquoi ils veulent se battre à travers ce collectif pour intégrer le système. C’est pourquoi ils veulent revoir les textes et pour y arriver, il faut le départ de l’actuel président… Il faut arrêter les querelles inutiles. Il faut fédérer tout le monde sinon c’est notre football qui va en pâtir». Prenant le relais de l’attaquant, le défenseur Ferdiand Coly est d’avis que « Ces anciens internationaux doivent être beaucoup plus respectueux. Ils ont porté le maillot national, ils ont tous été des acteurs du football mais ils n’ont rien gagné. Ils doivent eux aussi faire le dos rond… ll faut respecter les gens qui vous ont supporté tout le long de votre carrière. Vous ne pouvez pas faire la zizanie à tout bout de champ. » L’arrière latéral droit qui sous Giresse était dans le staff des Lions affirme qu’il n’ « aucun contact avec Cissé ». En conséquence «je n’ai jamais défendu Aliou Cissé sur quoi que ce soit. » Tout de même pour Coly « ses anciens partenaires manquent de respect au sélectionneur. » et oublie « que Cissé a été leur collègue ». « Il ne faut pas qu’ils oublient que 2002, ce n’était pas que trois joueurs, c’était tout un ensemble, c’était une équipe. Et personne ne parlera à mon nom et au nom de la génération 2002. Ceux qui veulent accaparer ce Collectif- là ont des intérêts crypto-personnels. La plupart des joueurs de cette g

Contactez-nous

Dollars



Rectangle




Leave a Comment

Your email address will not be published.