Dépités

18 mai 2017
125 Views

Depuis quelques temps, le paysage politique est en ébullition du fait des législatives qui approchent à pas de géant. Dans cette compétions aux enjeux multiples, il y aura beaucoup d’appelés mais peu d’élus. Aujourd’hui, les coalitions se nouent au gré des affinités et des intérêts du moment. Pour l’opposition, tous les moyens sont bons pour mettre le Président Sall en difficulté, quitte à mettre en place des alliances contre nature. Mais au bout du compte quelle est le but de toutes ces manœuvres constatées ? Solder des comptes personnels ou aider le peuple à évoluer et à progresser avec un Parlement fort qui s’acquittera convenablement de sa mission de contrôle de l’action gouvernementale ? Cette question mérite réflexion car la plupart du temps, les députés ne sont à l’Assemblée que pour jouir des privilèges afférents à leur statut. La défense des intérêts du peuple, ils n’en ont cure. Malgré le nombre de scandales qui éclatent, il n’y a pratiquement jamais eu de commission d’enquête parlementaire pour élucider ces affaires ténébreuses. Le peuple est toujours le dindon de cette farce de mauvais goût qui se renouvèle au fil des législatures qui se suivent et se ressemblent. Cette 13ème qui se profile à l’horizon et qui suscite tant de passions et convoitises dérogera-t-elle à ce qui semble être une règle établie

Contactez-nous

Dollars



Rectangle




Leave a Comment

Your email address will not be published.