La Banque africaine de développement (Bad) a injecté 6,285 milliards de francs Cfa au Sénégal pour la construction du pont de Rosso, dans le cadre d’un prêt. Le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, Amadou Bâ a procédé à la signature de l’accord hier. Pour lui, ce projet d’infrastructure régionale, d’un coût global de 57, 482 milliards de francs CFA, constitue une réponse favorable à une vieille doléance des populations du Sénégal et de la Mauritanie, en particulier celles riveraines du fleuve Sénégal. «Cette infrastructure moderne qui répond aux normes et standards internationaux contribuera à améliorer les conditions de transport des personnes et des biens entre le Sénégal et la Mauritanie. Ce pont constitue également un chaînon essentiel sur le corridor transafricain Lagos-Dakar- Tanger-Le Caire. C’est donc un choix politique fort des deux Etats, qui vise à renforcer l’intégration et la coopération en Afrique», a expliqué l’argentier de l’Etat. Le directeur du bureau régional de la BAD Afrique de l’Ouest a salué aussi la collaboration entre son institution et le Sénégal.

commenter via facebook

commenter via facebook