Invasion du Palais par des faucons, frelons, félons, scorpions… – La République menacée

5 mai 2017
602 Views

Par Al Hassan Sall

La missive envoyée par Yakham Mbaye, Secrétaire d’État à la Communication, à Aliou Sall faisant état de l’existence au sein du palais de frelons, scorpions, fait froid dans le dos. La présence de telles bestioles au palais est une menace pour la République et son président, car leur piqûre est souvent mortelle.

Quelle mouche, pardon, quel frelon ou scorpion a piqué le secrétaire d’État à la Communication Yaxam Mbaye, au point qu’il s’est mis à cracher son venin dans l’entourage du chef de l’État ? En tout cas, les révélations contenues dans la lettre ouverte destinée à Aliou Sall, et selon les termes desquelles le palais serait infesté de frelons et de scorpions devrait inciter le Président Sall à nettoyer son entourage avant que ces bes- tioles réputées pour leur piqûre mortelle ne finissent par piquer nos maigres sous, et, par delà, le locataire du palais. Il est vrai- ment dommage pour le pays qu’au moment où tout est ur- gence, au moment où la gestion du pétrole laisse planer des len- demains qui déchantent, au moment où les Sénégalais sont pris au collet par la cherté de la vie, que des dirigeants censés les sortir de la galère les enfoncent dans des débats de caniveau, qui n’ont aucun intérêt pour le peuple. Si ce n’est dé- montrer qu’ils ne sont pas à la hauteur des institutions qu’ils incarnent. Si l’on se fie aux propos de ces proches du chef de l’État, le Sénégal est mal barré. Parce que le palais de la République qui devait être le lieu de l’excellence où devaient rivaliser les talents et les com- pétences, est devenu un repaire de faucons et un nid de frelons, de félons et de scorpions. Des soucis à se faire C’est triste pour le pays ! Maintenant on comprend mieux pourquoi le Sénégal est dans cette piteuse situation. Si ces hommes grassement payés par les pau- vres contribuables pour travailler à leur procurer un meilleur de- venir se mettent à s’invectiver à longueur de journée, c’est que l’heure est vraiment grave. Ce qui est inquiétant dans la missive de Yaxam Mbaye est qu’elle fait suite à la sortie d’Aliou Sall, qui lui aussi ré- vélait l’existence de faucons et autres comploteurs au palais. Si l’on se réfère à ces proches du chef de l’État, les Sénégalais ont du souci à se faire, Le palais de la République doit être un laboratoire d’idées ; il est trans- formé en repaire de bestioles aux morsures mortelles. Il est grand temps pour le Président de recourir au service d’hygiène pour nettoyer les lieux et ex- terminer ces animaux dangereux qui y pullulent. Ils risquent non seulement de le piquer, mais aussi de piquer nos maigres sous. Yaxam Mbaye évoque d’ailleurs dans sa missive le cas d’un de ces frelons qui vivait à «Niayes Thiocker dans une bicoque en tuile, plus branlante que la ca- bane de bord de mer d’un pê- cheur, qui naturellement n’a rien à voir avec son manoir d’au- jourd’hui aux Almadies». Toute une histoire

Contactez-nous

Dollars



Rectangle




Leave a Comment

Your email address will not be published.