Jules Ndéné

27 avril 2017
175 Views

Souleymane Ndéné Ndiaye avait juré devant Dieu et les hommes qu’il ne rejoindrait jamais Macky Sall. Ensuite, il a sans doute dû se rendre compte qu’entre temps Dieu et les hommes sont devenus amnésiques. Au grand jour, il a pris ses cliques et ses claques pour transhumer vers les prairies marron. Mais non, que dis-je ! Ndéné n’a pas transhumé. Il va, dit-il, en patriote sensible à l’appel de la Patrie, participer à «élargir la majorité présidentielle». Cette gymnastique sémantique, peut être qualifiée par ailleurs de rhétorique infantile puisqu’elle est d’une telle platitude ! Elle n’est pas un pied de nez à l’intelligence des Sénégalais ; elle est fondamentalement une insulte à la conscience de son auteur.La nouvelle posture mentale de Ndéné ne le disqualifie-t-il pas en tant que postulant à la magistrature suprême, station où il ambitionne d’atterrir ?Les raisons profondes de la trahison de sa propre conscience nous importent peu. Disons seulement que Ndéné évolue dans le monde de beaucoup de ses semblables. C’est celui des politiciens je-m’en-foutiste, à l’éthique problématique. Hélas, ils sont si pléthorique sous nos tristes cieux…

Contactez-nous

Dollars



Rectangle




Leave a Comment

Your email address will not be published.