La Total

4 mai 2017
107 Views

Alors qu’aucune goutte de pétrole ou de gaz n’est encore sortie de terre, il semble que la guerre du pétrole a bel et bien démarré avec les multinationales qui se livrent à un partage de notre butin avec la bénédiction de nos dirigeants. Malgré la volonté et l’assurance du gouvernement de gérer en toute transparence et responsabilité, nos ressources pétrolières et gazières, il semble que cela ne soit en fin qu’un moyen pour faire taire la polémique qui s’était installée depuis l’intrusion de Frank Timis et d’Aliou Sall dans le pétrole. Mais depuis que Timis a vendu ses parts à Kosmos et le limogeage de Thierno Alassane Sall de son poste de ministre de l’Énergie, la polé- mique s’est réinstallée. Total contrôle tout. Ce qui est regrettable dans cette situation est le fait que, malgré les immenses gisements de gaz et de pétrole dont recèle le sous sol sénégalais, les populations risquent d’être les laissées pour compte. Car la perspective de cette manne commande de chercher les moyens de prévenir les désordres provoqués ailleurs où dans la plupart du temps l’on a assisté au déchaînement des appétits encouragés par des souteneurs extérieurs. Malheureusement, en raison de la faiblesse des présidents ou de leur boulimie, les accords sont négociés en position d’infériorité. Ce qui fait que le peuple ne se contente finalement que de la portion congrue.

Contactez-nous

Dollars



Rectangle




Leave a Comment

Your email address will not be published.