Le JDS sur les maivaises conditions de detention de Khalifa Sall

18 mai 2017
202 Views

«Macky Sall et Bby veulent isoler Khalifa Sall et le voir sombrer dans la névrose»

Dans un communiqué intitulé «l’isolement de Khalifa Sall ou le retour à la barbarie», la Jeunesse pour la démocratie et le socialisme a analysé hier les conditions de détention du maire de la capitale et a estimé que le régime tente de le pousser vers la névrose. Babacar Diop et ses collaborateurssont convaincus de la mise en branle d’un «complot politico-judiciaire ourdi par le régime de Benno bokk yakaar pour la liquidation du maire de Dakar Khalifa Ababacar Sall» qui connaît une nouvelle tournure dramatique. «Le plan d’exécu- tion de ceux qui ne respirent que pour comploter, pour fo- menter de sales besognes, en- tame la phase de l’élimination physique après l’échec pro- grammé de leur tentative de bri- ser la carrière politique du leader de Taxawu Ndakaru», a lancé la Jds. Pour la Jds, l’acte de restriction des visites du maire de Dakar est une violation flagrante et ignominieuse des droits humains. «Un État civilisé se départirait de telles pratiques qui relèvent des régimes dictatoriaux. Mais Macky Sall a pour projet de nous faire quitter la civilisation, les lumières de la démocratie afin de nous faire retourner à la barbarie», a pétaradé la Jds qui interpelle ainsi le ministre de la Justice et les organisations des Droits de l’Homme. «Urgence à faire face» Convaincus que le Sénégal a basculé dansla barbarie, Babacar Diop et ses collaborateurs pointent du doigt le régime en place qui «se complait dans une lâche politique de terreur». Selon eux, le pouvoir de Macky Sall a peur et devient dangereux. «Il utilise la force pour régler des problèmes politiques, pour liquider des adversaires politiques», a dénoncé la Jds. Non sans manquer de leur rappeler pour avertissement, que tous les régimes qui se sont évertués à ces pratiquesl’ont appris à leurs dépens. «Avec le chef de l’Apr, nous sommes à nouveau à l’ère de la pensée unique, de la barbarie politique à l’état pur. Tous ceux qui refusent de s’aplatir comme le leader Khalifa Ababacar Sall vont voir s’abattre sur leurs têtes, avec un sadisme extrême, le couperet de la puissance pu- blique. L’État de droit s’écroule lorsque ceux qui sont chargés d’en faire une réalité sont perdus par leurs passions cruelles», a analysé la Jds. C’est ainsi que la Jds a jugé «urgente» la nécessité de faire face. «Notre pays ne mérite pas d’être gouverné sous le régime de l’exception fait de privations deslibertés. Cette situation n’est que le prélude à de soubresauts préjudiciables à la stabilité du pays. Personne ne peut subir l’injustice continuellement avec indifférence. Macky Sall installe les conditions d’une future ré- volte populaire. Le maire de Dakar peut compter sur le sou- tien du peuple», a prévenu la Jds qui a par ailleurs exigé la libération sans condi

Contactez-nous

Dollars



Rectangle




Leave a Comment

Your email address will not be published.