Benno ou Manko – Du pareil au meme ?

12 mai 2017
563 Views

À quelques encablures des élections législatives du 30 juillet, c’est le temps des manœuvres, et pouvoir et opposition rivalisent d’ardeur pour charmer l’électorat. Si du côté de Benno bokk yakaar, la mouvance présidentielle, on s’efforce de démanteler ou de discréditer l’opposition, cette dernière pour sa part, ratisse large et a réussi aujourd’hui la prouesse de fédérer toutes les grosses pointures autour de Manko Taxawu Senegaal. Seulement, quels que soient les arguments déployés par les uns et les autres pour remporter ces joutes électorales, c’est le peuple qui risque au finish de se mordre les doigts. Car on ne peut pas faire du neuf avec du vieux, et Benno ou Manko c’est bonnet blanc et blanc bonnet, étant entendu que c’est le même personnel politique qui tourne.

Par Al Hassan Sall – Les Sénégalais qui auront à choisir entre Benno bokk yakaar et Manko Taxawu Senegaal sont face à un dilemme cornélien, car obli- gés de choisir entre la pendaison et la guillotine. Toutsimplement parce que tous ceux qui com- posent ces deux entités ont déjà montré de quoi ilssont capables. À moins qu’il y ait une offre politique nouvelle qui pourrait changer la donne, on peut dire que le peuple est vraiment mal barré. Car donner une majorité écrasante à Benno, c’est permettre au pouvoir de continuer à piétiner les intérêts du peuple pour pérenniserson règne. Donner la majorité à Manko, peut aussi être un saut dansl’inconnu, à moins que ceux qui la composent aient assez d’esprit de dépassement pour bâillonner leur égo et se concentrer exclusivement sur l’intérêt général. Sera-t-il le cas ? Pour peu qu’on veuille compter sur ces deux entités pour voguer vers un avenir meilleur, on se surprendrait à rêver en plein jour, parce que ces politiciens qui briguent les suffrages du peuple n’hésiteront pas, une fois leur rêve réalisé, à sacrifier les intérêts des populationssur l’autel de leurs intérêts. Le constat amer est qu’aujourd’hui, tous ces politiciens, qu’ils soient de Benno ou de Manko, n’ont pas les solutions idoines pour régler les problèmes récurrents qui assaillent les populations. Parce que ce sont tous des politiciens de métier qui ont peur de céder leurs places à des personnes plus jeunes. Que ça soit le Ps, le Pds, l’Afp, pour ne citer que ces grands partis qui composent ces coalitions, tous les leaders ont «tué» leurs fils qui étaient en pôle position pour leur succéder. Habitués aux lambris do- rés du pouvoir, c’est comme si le pouvoir était devenu une drogue pour eux, et ils sont tel- lement accrocs qu’il leur est pratiquement devenu impossible de décrocher. Pour continuer à jouir de leur dose, ils sont prêts à toutes les compromissions, les compromis et même les reniements.Aujourd’hui, attendre une rupture profonde de cette classe politique, c’est tout simplement se fourvoyer, car ce sont des pouvoiristesréfractaires à toute sorte de changement qui pourrait réduire leur part de pouvoir. La séparation des pouvoirs, ils n’en parlent que quand ils sont dans l’opposition. Une fois aux manettes, ils reconduisent à l’identique ce qu’ils fustigeaient hier. Les problèmes des gorgorlous, ils ne s’en préoccupent que le temps d’une opposition. Ainsi, n’hésitent-ils jamais à déverser leur bile sur le pouvoir et des tombereaux de promesses faites aux populations à qui ils font miroiter la fin de leur… faim. Pris dans les affres de la galère, ces dernières ont tendance à avaler tout ce qu’ils leur ser- vent. Hélas… Malheureusement, une fois aux commandes, c’est comme s’ils devenaient amnésiques. Les baisses annoncées des prix de denrées de première nécessité ne durent que le temps d’une rose avant que les prix ne reprennent l’ascenseur. À cause de leurs promesses non tenues, ils créent souvent des incidents diplomatiques, pardon, des incidents conjugaux, car ils font croire aux populations que les prix des denrées ont baissées alors qu’ils ne cessent de flamber. Ce qui fait que le pauvre gorgorlou dont les poches ont été consumées par la flambée des prix a tendance à accuser son épouse de l’avoir floué alors que les femmes ne cessent de se démener comme bon leur semble pour arriver à assurer l’alimentation de leur progéniture, avec la fourniture de repas décents. Des fois même, ce sont les domestiques qui subissent les foudres de leurs patronnes qui les soupçonnent d’avoir dilapidé leurs sous. Aujourd’hui, il est temps que les populations se réveillent, qu’elles sachent que la souveraineté leur appartient, d’exiger que les élussoient au service de leurs mandants, qu’ils les servent au lieu de profiter de leur position pour se servir. Pour inverser la tendance, il faudrait que des hommes neufs soient promus, car il est impossible de faire du neuf avec du vieux. De plus, aujourd’hui, le temps est au renouvellement des élites politiques par la promotion des jeunes, à l’image de la France tutrice, qui a réussi à placer à sa tête un jeune homme de 39 ans, qui a surgi de nulle part. Le Sénégal doit aussi faire son aggiornamento et réussir à enclencher la promotion de qualités jeunes et vertueuses, talentueuses et compétentes, capables de donner le change. Et Dieu sait que le pays en regorge, mais malheureusement ils sont laissés à quai au profit des politiciens « professionnels ». Il est donc grand temps que le peuple se départît de ses com- plexes et de ces politiciens dont le seul souci est de préserver leurs intérêts et ceux de la mé- tropole. Depuis des décennies, c’est le changement dans la continuité, et il faut maintenant effectuer des ruptures fondamentales d’avec certaines pratiques.Au moment où l’on parle de découvertes immenses de gisements de pétrole et de gaz, il faudrait nécessairement une assemblée forte, avec des députés conscients de leur rôle, qui pourront contrôler efficacement l’action du gouvernement avant que la malédiction du pétrole tant redoutée ne s’abatte sur le pays. Parce que la polémique s’est déjà installée alors qu’aucune goutte de pétrole n’est encore extraite. Aujourd’hui, l’heure est à l’assainissement de la vie politique en extirpant les dinosaures, les scorpions, les frelons et autres prédateurs.

Contactez-nous

Dollars



Rectangle




Leave a Comment

Your email address will not be published.