NI DE « MANKO », NI DE « BENNO » AïssataTall Sall ose l’avenir

18 mai 2017
272 Views

Me Aïssata Tall, député du Parti socialiste, a annoncé hier le lancement d’un mouvement politique baptisé officiellement : «Osez l’avenir». Une sorte de «troisième voie», entre Manko Taxawu Senegaal et Benno bokk yakaar.

Par Mamadou Sarr – «Nous voulons être l’alternative pour le Sénégal. Il y a bien une troisième voie possible pour le Sénégal. C’est cette troisième voie que nous voulons tracer. On peut bien ne pas être de Manko et de Benno», a expliqué Me Aïssata Tall Sall, aux journalistes venus nom- breux assister à sa conférence de presse. La députée-mairesse de Podor qui n’a pas complè- tement divorcé avec le Parti socialiste, était entourée de Bruno d’Erneville et de Bocar Sadikh Kane, sans doute deux des piliers de la coalition qu’elle projette de lancer officiellement le samedi 20 mai au Grand théâtre de Dakar. «Les statuts du Ps ont été rédigés par moi en partie, je connais ce qu’ils disent. Maintenant, le Parti socialiste n’a qu’à prendre ses responsabilités comme je l’ai fait», a- t-elle lancé pour se dédouaner. À plusieurs reprises, Aïssata Tall a répété devant les représentants de la presse qu’elle a décidé «de prendre en charge son destin politique». Revenant sur son mouvement «Osez l’avenir» qui compte aller aux législatives du 30 juillet 2017. «Osez l’avenir est né depuis 2014 et va aller à la conquête des suffrages des Sénégalais».

Pour cela, l’ancien ministre d’Abdou Diouf promet de «réinventer la manière de faire de la politique au Sé- négal» et se veut une «alternative pour le Sénégal». Interrogée sur ses rapports avec Manko Taxawu Senegaal, Aïssata Tall Sall a informé qu’elle a été «approchée», mais a décliné l’offre «pour faire un choix politique clair». Néanmoins, elle a regretté que l’Initiative 2017 dont elle est à la base de la création, se soit transformée en mouvement de soutien au maire de Dakar, Khalifa Sall, incarcéré depuis 7 mars 2017. «Initiative 2017 était une plateforme pour aller aux législatives, mais non un mouvement de soutien à Khalifa Sall», a-t-elle fustigé. Avant de clamer haut et fort qu’elle ne «soutient pas Khalifa Sall, mais le défend».

Contactez-nous

Dollars



Rectangle




Leave a Comment

Your email address will not be published.