La cour suprême est convoquée, aujourd’hui 10 janvier, au sujet du contentieux électoral suite au recours introduit par la APRC, le parti de Yaya Jammeh, le présidant sortant. Sauf qu’à ce jour, il n’y a toujours pas de juges affectés à cette juridiction. Malgré l’insistance de Jammeh à faire appel à des juges Nigérians sur la base d’accord de coopération judiciaire entre les deux pays, le Nigéria a officiellement fermé la porte à répondre à cette sollicitation. Le Président de la cour Suprême du Nigeria Walter Samuel Nkanu Onnoghen a répondu par courrier, en date du 05 janvier dont nous avons obtenu copie.

commenter via facebook

commenter via facebook