Rewmi apporte son soutien à Bamba Fall et les autres proches du maire de Dakar arrêtés dans le cadre de la crise qui secoue le parti socialiste. Moussa Fall, le chargé des élections de ce parti, l’a fait savoir lors  d’une rencontre avec des femmes de Rewmi à Grand yoff.

 

Par Ndiogou CISSE

 

 En faisant le point sur  les actions entreprises par son parti pour bouter Macky Sall hors du pouvoir, le chargé des élections de  Rewmi à Dakar qui a rencontré  les femmes de la coordination de Grand yoff, exprime son soutien à Bamba Fall et Cie arrêtés  à cause d’une altercation survenue  à la  maison du parti socialiste. Pour le charge des élections  du parti socialiste, «  cette affaire interne au Ps ne devait pas connaître de suites judiciaires jusqu’à entraîner l’arrestation de proches de Khalifa Sall ». En exprimant son soutien au maire de la Médina, Moussa Fall clash Macky Sall, qu’il qualifie de «  briseur d’opposition » . Au lieu de se concerter avec  l’opposition sur des questions d’intérêt national telles que le Pse, la transparence des élections  etc…, il se préoccupe de stratégies de démantèlement de  l’opposition », se désole Mr Fall qui prévient que cela n’aura pas les effets escomptés avec les Sénégalais qui ne votent plus par affection mais sur la base du bilan. Le chargé des élections de Rewmi de donner l’exemple du prédécesseur de Macky pour souligner que « Me Abdoulaye Wade avait beau recourir à la méthode en s’entourant de transhumants et de partis de tous bords mais a été battu en 2012 ».  Moussa Fall a présenté aux femmes de son parti, le projet  ficelé par Rewmi pour les organiser et les accompagner vers le  développement  En faisant le bilan des actions menées par le parti d’idrissa Seck  en direction des prochaines joutes, Fall a soutenu qu’ dehors des activités que Rewmi mène   dans Mankoo, « nous revenons d’une tournée nationale qui nous a conduit au niveau des 552 communes du pays », informe le chargé des élections de Rewmi qui ajoute qu’ en prenant langue  avec les populations des l’intérieur, son parti  n’a pas oublié de recensé les problèmes qui les assaillent. «   Dans le bassin  arachidier que nous avons parcouru,  les paysans se sont retrouvés avec de mauvaise récolte à cause d’un déficit de pluviométrie mais surtout parce que les  graine qu’ils ont semées ne sont pas de qualité », insiste Moussa Fall qui indique que dans cette partie du pays, au Sud et à l’Est, les populations sont confrontées à des problèmes d’accès à l’électricité, à l’eau et aux pistes de productions ». En prédisant la défaite de  Macky et son camp lors des prochaines élections, Moussa Fall demande aux gouvernement de se pencher sur les problèmes dans les secteurs de la santé, de l’éducation et les collectivités étouffées par l’acte 3 de la décentralisation.

commenter via facebook

commenter via facebook